La lutte pour la santé en Europe

Le Réseau européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé et de la protection sociale et le People’s Health Movement (PHM) se sont réuni à Zagreb, du 8 au 10 novembre 2019 pour renouveler leur engagement dans la lutte pour protéger la santé comme un droit humain fondamental.

 Des représentants de Belgique, Croatie, Italie, Espagne, Grèce, France, Pays-Bas, Macédoine du Nord, Roumanie, Irlande, Slovaquie et Royaume-Uni, ont échangé sur leurs réalités de vies lorsque la santé est traitée comme une marchandise, plutôt que garantie par des systèmes de financement public et basés sur la solidarité. Ils et elles ont également parlé de la façon dont la détérioration des conditions sociales et environnementales dans lesquelles nous vivons affectent notre santé et notre bien-être.

 Il est de plus en plus difficile pour la population de recevoir les soins dont elle a besoin quand elle en a besoin. Et quand les assurances maladie privées interviennent, la situation s'aggrave inévitablement. Les patient.e.s n'ont pas les moyens de payer les frais et les parts personnelles qui ne cessent d'augmenter. Au fur et à mesure que les systèmes de santé publique sont démantelés, les gens y ont de moins en moins accès : les services locaux ferment, le personnel de santé qui prend sa retraite n'est pas remplacé, les listes d'attente sont de plus en plus longues.

 En outre, des personnes comme les migrant.e.s et les réfugié.e.s sont exclue.e.s en raison de leur statut juridique. Même lorsqu'ils et elles ont officiellement accès aux soins de santé, les migrant.e.s et les réfugié.e.s se heurtent à des obstacles bureaucratiques et financiers pour exercer leur droit à la santé.

 Les coordinations dans chaque pays identifieront d’ici la mi-décembre le thème sur laquelle ils mobiliseront dans le cadre des actions décentralisés du 7 avril selon les six axes de lutte de la déclaration de principe du Réseau européen : un financement adéquat des services de santé publics et non marchands; la protection contre la marchandisation et les abus commerciaux; l'accès universel aux soins de santé; la participation citoyenne et la démocratie sanitaire; les déterminants sociaux de la santé; une politique des médicaments au service des populations.

 Les deux réseaux se préparent à renforcer le travail commun et à construire la mobilisation avec un message commun vers le 7 avril 2020 - Journée de la santé des peuples et Journée d'action contre la commercialisation de la santé, avec tou.te.s ceux qui luttent pour un monde meilleur, plus juste et solidaire.

 

Plate-forme d'Action Santé & Solidarité
53 Chaussée d'Haecht
1210 Bruxelles
+32(0)2/209 23 64
info@sante-solidarite.be
IBAN : BE21 5230 8060 9503
Numéro d'entreprise: 0535.605.294

Newsletter

Suivez-nous

Find nous on Facebooknous RSS feed