Réunion d’organisation le mercredi 5 février 2020

Notre santé n’est pas à vendre !

07 avril 2020 : Journée européenne de lutte contre la commercialisation de la Santé et de la Protection sociale.

Construisons ensemble cette journée d’action :  réunion d’organisation le mercredi 5 février  à 17H30.

Le thème choisi est l’accessibilité à la santé et à la protection sociale, comme moyen de lutte contre la commercialisation.

Nous voudrions organiser un évènement dans l’espace public le 3 ou le 7 avril qui mette en lumière les différents freins dans l’accès à la santé et au bien-être, avec les risquent que cela entraîne en matière de commercialisation. Nous voudrions également mettre en place un agenda d’activités d’ici fin avril, porté par une grande diversité d’acteurs.

Fin avril une conférence aura lieu au Parlement européen, qui sera l’occasion d’interpeller nos élu.e.s à l’Europe sur les engagements pris en matière de lutte contre la commercialisation de la Santé..

Nous demanderions ensemble le refinancement et une meilleure répartition des moyens de la protection sociale pour mettre fin à sa commercialisation et ainsi garantir un accès à la santé et le bien-être pour tou.te.s.

Comme dans d’autres pays en Europe, la médecine à deux vitesses est en effet devenue une réalité en Belgique:

 Comme le prouve ce témoignage (RTBF, 22/01/2020) : "Une consultation normale est possible à partir du 31 mars. Mais si vous payez 50 euros de plus, vous pouvez déjà obtenir un rendez-vous mi-février. Et vous êtes sûr que vous verrez un professeur au lieu d’un assistant médical.

Cette inégalité est inhérente à la commercialisation de notre protection sociale.

Nos autorités régionales, nationales et européennes

ð  imposent des économies dans les budgets prévus pour financer notre protection sociale, c’est-à-dire, nos pensions et allocations, dans nos services publics et non-marchands

ð  font des cadeaux aux employeurs avec des réductions des cotisations sociales et donc diminuent le budget de notre protection sociale

ð  favorisent les marges de profit de l’industrie pharmaceutique par l’achat des médicaments de plus en plus cher

ð  

Et ainsi les services publics et les associations  du non marchand ne peuvent plus répondre aux besoins de la population par manque de moyens…

Ainsi, notre santé et notre bien-être se dégradent… Du coup… les acteurs commerciaux entrent sur le « marché » pour remplir le vide créé par nos responsables politiques, en offrant un service plus cher à une clientèle plus solvable ! Et voilà… un accès à deux vitesses est devenu une réalité en Belgique !

Les citoyens les plus nantis peuvent se payer des soins rapides, réguliers, performants assurés par le privé commercial. Les autres doivent se contenter de ce que les services publics et non marchands, sous financés, peuvent encore leur apporter.

Disons ensemble STOP aux coupes budgétaires dans la protection sociale !

 

Pour mettre en place et faire réussir ces actions, nous avons besoin de vous !

Nous vous attendons donc le mercredi 5 février de 17h30 à 19h30 à la Plate-forme (PASS – 53 Chaussée de Haecht, 1210 Bruxelles – métro Botanique – Gare du Nord).

Praktisch

Ou?
Plate-forme d'action Sante et Solidarité
Chaussée d'Haecht 53
1210 Bruxelles
Belgique
Quand?
Mercredi 5 février 2020 - 17.30

Plate-forme d'Action Santé & Solidarité
53 Chaussée d'Haecht
1210 Bruxelles
+32(0)2/209 23 64
info@sante-solidarite.be
IBAN : BE21 5230 8060 9503
Numéro d'entreprise: 0535.605.294

Newsletter

Suivez-nous

Find nous on Facebooknous RSS feed